Notre association

acos

Qui sommes-nous ?

S'UNIR POUR SERVIR

Informations Marine

Photo © Acomar

puce ACOMAR comme : Association Centrale d'Officiers mariniers et de MArins de Réserve.

puce Une devise : S'unir pour servir


Rencontre du magazine Cols Bleus avec Roger Orsini Président national de cette association fondée en 1932 à l'initiative du Commandant DUCUING.

Cols Bleus : l'Acomar c'est ?

Roger ORSINI : II est difficile de résumer plus de 70 années d'existence en quelques mots. Pour aller à l'essentiel, on peut affirmer qu'aujourd'hui, l'Acomar est une des deux grandes associations de réservistes reconnue par la Marine Nationale et par le Ministre de la Défense.
Nous fonctionnons sous le régime de la loi de 1901.
En janvier 2004, nous avons signé avec la Marine nationale une convention réciproque d'actions partenaires, de relations et de soutien permanent. Nous siégeons dans toutes les hautes instances de la Défense nationale, partout où l'on débat de la condition et de l'avenir du réserviste au quotidien, enfin nous apportons une forte contribution à bon nombre d'actions de solidarité.
L'association regroupe
24 sections réparties sur l'ensemble du territoire métropolitain ainsi que dans les départements et territoires d'outre-mer. Le maillage est réparti de façon dynamique, lui permettant de représenter la Marine dans pratiquement tous les départements. Une hiérarchie pyramidale attribue à chacun les prérogatives dont il est responsable. Trois niveaux de compétences - national, régional et départemental - régissent les activités permanentes de l'association.

CB : Une association de réservistes ça fait quoi ?

RO : Nous sommes là où l'action des marins réservistes présente un intérêt pour les besoins de notre nation.
Ce que nous savons faire : agir pour le rayonnement de l'institution et pour le devoir de mémoire.
Dans le détail : c'est sensibiliser les Français aux enjeux d'une politique maritime et navale, contribuer au recrutement et au reclassement du personnel d'activé et de réserve de la Marine nationale, optimiser l'utilisation des compétences des officiers mariniers et marins de réserve, informer nos adhérents et plus généralement animer des réseaux nationaux et locaux de la Marine nationale, enfin, nous œuvrons activement à la promotion des Préparations Militaires "Marine" et au renouvellement de ses cadres.
Nos "missions" sont donc multiples et très variées. Elles s'étendent à l'ensemble du réseau structurel, industriel, économique et géographique du pays. Que ce soit au niveau national, régional mais aussi et surtout au plan local.

CB : Pourquoi adhère t'on à l'ACOMAR ?

RO : Pour agir et réfléchir aux évolutions de la marine - chaque année un thème de réflexion est défini par l'amiral chargé des réserves - et pour entretenir l'esprit de défense et retrouver nos compagnons de bord dans une ambiance conviviale.

Cols Bleus : Qui sont vos adhérents ?

Roger Orsini

Roger Orsini : La caractéristique de notre recrutement tient au fait que l'association rassemble les marins de tout grade. Avec l'adoption des nouveaux statuts, nous avons ouvert davantage nos portes. Jusqu'en 2002 seuls pouvaient adhérer les quartiers maîtres et les officiers mariniers. Depuis la refonte des statuts l'Acomar est ouverte aux officiers spécialisés, jeunes des JAPD, stagiaires des Préparations Militaires Marine. Nos effectifs évoluent favorablement. Je me réjouis un peu plus chaque année de voir dans nos rangs de jeunes et nouveaux visages, ce qui nous assure de la bonne santé de l'association. Je reconnais bien volontiers aujourd'hui que l'adhésion de ces nouvelles qualités d'adhérents nous confortent pleinement dans nos choix et nos orientations.

Nos membres actifs sont principalement issus du service national, d'une carrière courte ou longue. Les autres adhérents sont membres associés, sympathisants, bienfaiteurs et personnes morales.

CB : Votre représentation se limite-t-elle uniquement en France ?

RO : Certainement pas. L'histoire de notre association est étroitement liée à notre histoire maritime et aux implantations de la Marine. Nous sommes de plus en plus impliqués dans le développement des relations avec d'autres associations de marins européens. Pour ce faire et pour accroître notre rayonnement hors de nos frontières, nous avons nommé un délégué en charge des relations internationales.
Nous sommes également présents aux commémorations maritimes en Océan Indien et en Océan Pacifique grâce à nos sections locales.

CB : Un cap pour les années à venir ?

RO : D'abord des orientations. Elles sont simples et je les ai précisées dès le début de ma prise de fonction il y a un an.
Premièrement : mettre en pratique sur le terrain la convention que nous avons signée avec la Marine nationale. Les résultats déjà obtenus dans certaines sections locales sont prometteurs et encourageants.
Deuxièmement : multiplier et renforcer, au quotidien, les relations privilégiées que nous entretenons avec les élus, partenaires locaux mais aussi avec les principaux acteurs qui composent le devenir régional. Sans omettre bien entendu, les entreprises et le monde du travail. Le but : renforcer l'étoffe et le charisme de nos sections afin qu'elles puissent, chacune dans leurs activités régionales, devenir un interlocuteur majeur.
En ce qui me concerne actuellement, je m'emploie à mettre en œuvre de façon active, les réformes rendues nécessaires par la loi du 22 octobre 1999 (organisation de la réserve militaire et du service de Défense) et que nous avions par ailleurs anticipées en rénovant nos statuts. Comme je l'ai dit au début de cet entretien, et il me semble très important de le souligner d'avantage, notre représentation est forte. Elle est partout ou l'on débat de la condition et de l'avenir du réserviste, que ce soit au CSRM, où l'Acomar préside la commission n° 2 "partenariat entre les armées, les réservistes et les employeurs", que ce soit au Cliama, où dans tout autre instance qui œuvrent autour des thèmes que je viens d'évoquer.
Le cap c'est le développement de l'action envers les jeunes. Le conseil d'administration de l'Acomar s'est pleinement prononcé pour cela. Faire découvrir au jeune le monde maritime en général, et les missions de la Marine nationale au profit de la nation, c'est un véritable enjeu culturel, une des bases de l'esprit de défense, indispensable au lien "Armée-Nation".
Je pense qu'aujourd'hui les membres de l'Acomar - je salue à cette occasion nos présidents de section pour le plein engouement dont ils font preuve - se sentent aussi unis qu'un équipage, pour servir.



ACOMAR
Association Centrale d'Officiers-mariniers et de MArins de Réserve

Logo ACOMAR

Siège social : 16 bis avenue Prieur de la Côte d'Or
CS 40300
94114 ARCUEIL Cedex
Tél. : 01 71 36 04 17
E-mail :
acomar.association@sfr.fr
Site internet :
www.acomar.org

Devise :
S'UNIR POUR SERVIR
Revue : "L'Acomarin"


Répartition territoriale :
Des sections régionales, départementales et outre-mer.

Buts de l'association :

  • Resserrer les liens de camaraderie et assurer la défense des intérêts moraux et matériels des membres en développant des relations de solidarité et d'entraide.
  • Promouvoir les relations entre la nation, la marine nationale et les forces armées.
  • Soutenir l'action de la marine en lui faisant bénéficier des compétences et de l'efficacité des officiers-mariniers et des marins réservistes.
  • Contribuer à l'information des citoyens en développant l'esprit de défense et la réalité des intérêts maritimes vitaux pour le pays.
  • Entretenir dans le cadre national, européen et international des relations avec les associations des autres armes animées de la même vocation.
  • Par ses travaux pédagogiques, concourir au développement du monde maritime et des métiers de la mer, particulièrement auprès des jeunes.

Activités de l'ACOMAR :

  • Participe à l'animation des réseaux nationaux et locaux de la marine nationale.
  • Participe, sur invitation, aux travaux des organismes de l'état et aux différentes instances nationales sans exclusive qui traitent de l'organisation des réserves et/ou des sujets de défense.
  • Contribue au recrutement et au reclassement du personnel d'active de la marine nationale.
  • Encadre et anime les préparations militaires et les journées de préparation à la défense.
  • Réfléchit chaque année, à la demande de l'autorité marine en charge des réserves, sur un thème qui est restitué lors de la "commission nationale de la réserve".

Population concernée :

L'ACOMAR s'adresse :

  • Aux officiers mariniers, quartiers-maîtres et marins de réserve.
  • Aux officiers spécialisés issus du corps des officiers mariniers de réserve.
  • Aux diplômées des PMM ayant ou désirant avoir un emploi dans la réserve.
  • Aux membres de la réserve des grades ci-dessus versés dans l'honorariat de leurs grades, ainsi qu'aux membres de l'active désireux de soutenir la réserve, continuer à servir la marine et promouvoir le lien "Armée-Nation".
Photo © Marine Nationale
Photo © Marine Nationale

Haut de page